Blog: Nymphéa

Bonjour à toutes et tous!

Je vous présente aujourd’hui une robe originale toute en poésie,
toujours issue de notre performance « Back to Pagan ».

 

Photographie : Alexandra Banti

Modèle :  Hana

Coiffure : Margaux Genest

Maquillage : Vanessa Brooke Lopez

 

nymphea dress

 

Cette robe s’inspirant de la délicatesse éthérée des impressionnistes et plus particulièrement d’un tableau de Monet issu de la série Nymphéas fut un nouveau challenge pour mes petits doigts : teinture sur soie, plissés resserrés, travail du vynil…laissez moi vous raconter un peu plus le travail réalisé autour de cette robe et de sa symbolique.

 

nymphéa monet

 

L’ensemble est constitué de deux pièces maîtresses : une sous-robe en mousseline de soie dos nu resserrée en bas des jambes par une multitude de petits plis et un imperméable transparent en volume sur lesquels sont cousus des nénuphars en tissu réalisés à la main.
Pour la sous-robe, je désirais utiliser la palette de couleur du tableau « Nymphéa » de Monet tout en essayant d’en transposer l’image végétale déformée par le reflet de l’eau.

 

robe nénuphar

 

Je voulais aussi travailler sur les dégradés plus ou moins sombres, comme si le reflet était soumis aux différentes teintes de la journée, du petit matin à la nuit tombante.

En effet, si l’inspiration principale venait des impressionnistes et de Monet plus particulièrement, j’ai voulu travailler également sur la symbolique du nénuphar, notamment chez les Egyptiens qui le considéraient comme une plante sacrée, un lien entre la vie et la mort. Deux types de nénuphars se côtoyaient alors, l’un s’ouvrant au petit matin pour se refermer à la tombée de la nuit, l’autre au contraire déployait ses pétales au crépuscule puis disparaissait à l’aube.

 

lotus dress

 

La sous-robe dos nu est maintenue par de fines chaînes ornées de perles de culture d’eau douce rappelant certaines toiles Art Nouveau de Mucha.
Si cette sous-robe en mousseline évoque la fluidité de l’eau grâce à la légèreté de ses plis, l’imperméable façon kimono représente lui la surface plane de l’étang où l’eau se transforme en miroir sur laquelle flottent les nénuphars. J’ai réalisé moi-même à la main ces nénuphars, en réutilisant une soie de kimono ancien pour les feuilles, et de l’organza de soie pour les fleurs, le tout décoré et mis en couleur au pinceau avec de la teinture à tissu, et de la peinture sur soie dorée.

 

robe nymphea

 

Lueurs mouvantes au fil de l’eau, le nénuphar s’endort d’un sommeil flottant, tandis qu’une tige ondule vers l’aube naissante.

Une réaction sur “Nymphéa

  1. Magnifique création! C’est un véritable bonheur de la contempler. On dirait la robe d’une princesse fée et il y a un côté très romantique dans l’effet que l’ensemble produit. Merci pour cet émerveillement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *