Blog: Yoshino

Il y a environ deux semaines de cela, je me suis rendue en compagnie de ma belle famille dans une montagne classée au patrimoine mondiale de l’UNESCO, visitée chaque année par des milliers de touristes venus de tout le Japon :

« Yoshino »

En effet, en cette période de l’année, cette montagne de la préfecture de Nara est d’ordinaire entièrement recouverte de sakuras en fleurs, offrant une étendue de rose pale et blanc nacré aux yeux émerveillés de ses visiteurs.

Je vous écris « d’ordinaire » car malheureusement cette année la floraison nous a devancés,
et lorsque nous nous y sommes rendu, les sakuras s’étaient déjà envolés,
pour se revêtir à nouveau d’un vert tendre de jeunes feuilles.
Nous n’avons pas été les seuls à nous laisser surprendre car des dizaines de cars de touristes se sont succédés durant cet après-midi,
avec à leur bord surement autant de déçus venus des quatre coins du Japon.

Malgré tout, chacun semblait profiter de ce paysage printanier le sourire aux lèvres,
et nous fîmes de même, suivant la foule dans une ascension ponctuée de petits stands d’artisans
offrants leurs créations au regard des passants.

La montagne de Yoshino, majestueuse et pleine de couleurs, même sans fleurs de cerisiers
La montagne de Yoshino, majestueuse et pleine de couleurs, même sans fleurs de cerisiers

 

Une fois arrivés en haut de la montagne, nous nous sommes reposés près du Kinpusen-ji, un temple Shugendo dont la structure en bois est la seconde plus grande du Japon, après le célèbre temple Todai-ji de Nara.
Nous en avons profité pour inscrire quelques voeux sur un « Kitô », une petite tablette en bois que nous remettons ensuite aux moines.

Lanternes à l'intérieur du Kinpusen-ji
Lanternes à l’intérieur du Kinpusen-ji

 

Le temps était des plus agréables, ensoleillé, l’air parcouru d’une brise légère.
J’en ai profité pour ressortir de ma penderie une de mes robes préférées, simple et fluide, dont le dos au col bénitier est orné de perles tissées dans un motif organique à l’esprit Art nouveau. Ces plis arrondis laissant apparaître le cou et le dos, ne sont pas sans me rappeler la courbure des cols de kimonos, ce qui me plaît d’autant plus.

Robe Warehouse
Robe Warehouse

 

Pas de sakuras, mais une "sakura soft-cream" pour compenser!
Pas de sakuras, mais une « sakura soft-cream » pour compenser!

 

Sur le chemin du retour nous n’avons pu résister à la « sakura soft cream », un délice de glace au rose pale où se mêlent de petits pétales de sakuras, pour un goût doux et discret mais savoureux, une bonne manière de se consoler!

 

Sur ce, je vous laisse avec cette dernière vue de Yoshino, n’est-ce pas apaisant?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *