Blog: Spring is coming

Bonjour à toutes et tous!

Aujourd’hui un article beaucoup plus léger, et de saison : notre sortie annuelle sous les pétales des cerisiers en fleurs

« O Hanami »

La fameuse semaine de floraison est attendue impatiemment par tous les japonais chaque année, car au delà des arbres en fleurs, elle célèbre l’arrivée du printemps.

Mimuro-yama
Mimuro-yama

Comme l’année dernière, j’ai revêtu un de mes kimonos, et mon mari et moi nous sommes dirigés vers « Mimuro-yama », une colline environnante recouverte de sakuras, avec notre pique-nique on ne peut plus franco-japonais, composé d’onigiris au riz genmai (riz complet) et de sandwichs baguettes.

 

kimono komon

Vue sur Horyuji depuis Mimuro-yama
Vue sur Horyuji depuis Mimuro-yama

 

Nous avons gravit la colline jusqu’au sommet, d’où la vue sur la vallée et notamment sur le temple Horyuji était magnifique et des plus apaisante.

De nombreuses personnes étaient présentes malgré le fait que nous étions un mardi, et il était amusant de voir comment chacun profitait des cerisiers :
en couple ou en famille, assis sur un banc ou par terre sur une de ces fameuses bâches bleues qui envahiront les parterres tout au long de la semaine, en joguant ou en mangeant, en riant ou en contemplant.

Pour notre part, nous avons dégusté notre pique-nique assis sur un banc, face à la vallée, puis sommes restés un bon moment à profiter des rayons du soleil, perçant à travers les branches, en écoutant le oiseaux chanter et les abeilles butiner.

 

 

Pour l’occasion, j’ai revêtu un des kimonos hérités de la grand-mère maternelle de mon mari, un komon en chirimen mauve décoré de jolis motifs abstraits aux couleurs pastels, accompagné de mon fukuro obi fétiche, d’un obijime crème et vert pale, et d’un obiage en soie d’un rose plus soutenu pour relever le tout.

kimono komon en chirimen, fukuro obi floral
kimono komon en chirimen, fukuro obi floral

 

kimono komon

 

Quand j’aime quelque chose, je m’y tiens, et je dois dire que ce fut le cas de mon han-eri imprimé végétal Yumi Yamamoto que j’ai porté pratiquement avec chacune de mes coordinations durant cette année, puisqu’il se mariait à merveille avec la plupart de mes kimonos, mais malgré tout je me suis dit qu’il était temps d’en changer, et avec la venue du printemps et des sakuras en fleurs c’était l’occasion rêvée.

Han-eri "sakuras"
Han-eri « sakuras »

 

La veille de notre sortie, en réfléchissant à ma coordination, j’ai donc imaginé un col frais et printanier réalisé dans un jersey semi transparent blanc, que j’ai « sculpté » à la main en formant des fronces organiques agrémentées de petits pétales en mousseline vieux mauve.

 

 

Devant l'enceinte du temple Horyuji
Devant l’enceinte du temple Horyuji
Selfie "sakuras" youhou!
Selfie « sakuras » youhou!

 

Après notre étape à Mimuro-yama, nous nous sommes dirigés vers le temple Horyuji dont l’enceinte est bordée de sakuras en fleurs.

Entre l’atmosphère apaisante de ce temple vieux de plus de 1400 ans, et la fraîcheur des pétales blancs rosés, entre longévité et éphémère, c’est un endroit des plus agréable pour se promener et se ressourcer.

 

 

Plus tard dans la journée nous avons encore profité d’une petite pause sous la lumière tamisée des sakuras, au bord d’une rivière, bercés par le son de l’eau.

Et vous chers lecteurs, comment célébrez vous l’arrivée du printemps?
Avez-vous fêté hanami sous les cerisiers en fleurs?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *